L’éditorial du n°30

On parlait beaucoup, cet hiver, d’un ouvrage enseignant à parler des livres qu’on n’a pas lus. Il n’a pas été distribué à nos collaborateurs, dont le nombre supplée et soutient l’ardeur, mais il y a dans ce programme bayardien une approche de la culture, celle de l’honnête homme et non du spécialiste, qui séduit comme une chose propre en des temps maculés. C’est en lisant qu’on devient liseron, disait Queneau, et non lecteur, liseur, diseur, mais une créature légère toute en détours, qui s’élève.
Voilà un programme pour une revue, préserver des espaces de liberté, légèreté : latin de cuisine et colonne Trajane, histoire de la revue Nord-Sud, le XIXe siècle de Jules Janin à Han Ryner, Anatole France écrivain de la défaite nationale (vivent les défaites), la conquête de l’espace initiée par Flash Gordon (impuissance de Guy l’Éclair) selon l’histoire de l’imagination revue par Francis Lacassin, c’est à proprement parler l’horizon débridé.
Bon voyage.

Voir le sommaire   

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans 30, Actualités, Editorial du n°30, Les éditos