L’éditorial du n°56

La Médiathèque André-Labarrère de Pau nous a permis d’accéder aux documents provenant de la donation de la veuve de Pierre-Henri de La Blanchetai, neveu et filleul de Paul-Jean Toulet. Nous remercions tout particulièrement Mme Nathalie Martin, responsable du Service culture, et son équipe pour leur disponibilité et leur assistance. Il convient de rendre ici hommage à la mémoire d’Alexandra Charbonnier, qui avait transmis à Histoires littéraires, il y a quelques années, des copies de lettres de Toulet à sa sœur Jane et à la comtesse de Béarn, accompagnées d’annotations biographiques et d’un document inédit, Nuit d’opium.

Toulet-Paul-Jean-et-sa-soeur-Jane

Paul-Jean Toulet et sa sœur Jane,
dans les années 1880-1885.
Collection Jean-Paul Goujon

Notre gratitude va à Jean-Paul Goujon, qui a rassemblé un lot de copies de lettres et cartes de Toulet à divers contemporains (André Lebey, Henri Albert, Curnonsky – ces dernières à lui obligeamment communiquées par Thierry Bodin). Nous lui devons également une belle photographie de Toulet à Chantilly, sur laquelle il figure au côté de Roger de Montesquieu. Jean-Louis Debauve nous a également adressé copie d’une lettre de Toulet au comte Philipon, et Éric Nicolas quelques lettres de Toulet à Tristan Derème. Qu’ils en soient ici remercié, ainsi que Marcel Bénabou pour ses traductions latines.

Les autres pièces présentées dans cette livraison d’Histoires littéraires proviennent de collections privées. Si quelque document présenté ici ne s’avère pas inédit — car il est souvent difficile d’être absolument affirmatif sur ce point —, une rectification en sera faite dans un prochain numéro de la revue.

 Philippe Chauvelot

voir le sommaire  

Print Friendly, PDF & Email
Tagués avec : , , , , ,