L’éditorial du n°43

Le 1er octobre prochain, une exposition de vingt-quatre heures, consacrée à François Caradec, se tiendra à la Bibliothèque de l’Arsenal. L’intéressé aurait détesté.
Le même jour et au même endroit, les Éditions Flammarion présenteront un ouvrage de plus de neuf cents pages, intitulé Entre miens. D’Alphonse Allais à Boris Vian, qui réunit les écrits d’histoire littéraire de François Caradec, parus, sur une soixantaine d’années, dans différents périodiques aujourd’hui disparus, introuvables, épuisés, volés, détruits, perdus, etc. L’intéressé aurait détesté.
Et voici qu’Histoires littéraires consacre, au même moment, un dossier entier à François Caradec, avec des textes inédits, des études, des photographies et même une bibliographie. L’intéressé nous aurait salement engueulés.
D’ailleurs, de son vivant, nous n’aurions pas osé faire tout cela. Alors, considérons que c’est un cadeau posthume qu’il nous fait. Un cadeau récalcitrant et bougon, mais un cadeau tout de même.

Voir le sommaire   

Publié dans 43, Actualités, Editorial du n°43, Les éditos