Catégorie : Editorial du n°29

L’éditorial du n°29

Il n’y a pas de cadres moyens en littérature : on en vit somptueusement ou fort mal, selon peut-être qu’on vend des manuscrits ou qu’on les rédige. Sur un marché de réputation comme celui de l’art, si l’on rate le